EPSPBOUINAN

Forum de discussion et d'echanges d'idees du personnel de l'EPSP de Bouinan


    La santé de proximité, dites vous ?

    Partagez
    avatar
    dr issaad

    Messages : 102
    Date d'inscription : 22/01/2014

    La santé de proximité, dites vous ?

    Message par dr issaad le Mer Fév 05, 2014 12:02 am

    La santé de proximité, dites vous ?

    par Belhia Laidouni *


    A la lumière des bilans et statistiques établis à différents niveaux (commune, daïra, wilaya) à l'issue de chaque saison estivale, on note que la déclaration de maladies à déclaration obligatoire, notamment celles liées à la transmission hydrique ou aux intoxications alimentaires collectives, est due à la mauvaise coordination entre les services techniques et le manque de dispositif intersectoriel permettant ainsi la mise en branle d'un plan d'action arrêté conjointement au préalable entre l'ensemble des intervenants avec un programme et un échéancier d'évaluation périodique. 

    On connaît tous que la déclaration des maladies infectieuses et contagieuses s'accentue et se propage durant la saison chaude. On peut citer l'environnement insalubre, la mauvaise préparation et la conservation des repas, la mauvaise manipulation et le choix des aliments, la défaillance ou le mauvais réglage de la chaine du froid et en particulier la mauvaise qualité et le stockage des eaux au niveau domestique. 

    On remarque également que le nombre des cas est enregistré important au niveau des collectivités et des regroupements de familles lors des circonstances en été (mariages, fiançailles, circoncisions, anniversaires, décès, etc.) 

    Devant ce constat, et afin de prévenir toutes éventualités d'ordre épidémiologiques et environnementales, il est impératif de définir les responsabilités et les actions à tout un chacun à entreprendre par le biais de ce dispositif. 

    AU NIVEAU DE LA WILAYA 

    -Relancer des actions du secrétariat du comité de la wilaya de lutte contre les maladies à transmission hydrique et arrêter la périodicité des réunions des membres du dit comité (réunions bimensuelles). 

    -Etablir la liste des besoins en produits de traitement des eaux, de désinfection, de démoustication, de dératisation et en pastilles de chlore pour éviter toute rupture de stocks et répondre efficacement aux opérations arrêtées au niveau des communes (sur la base des besoins annuels estimés par les APC) 

    - Veiller au suivi de la concrétisation des programmes de lutte contre les MTH au niveau des communes en associant les Dairates. 

    - Etablir un plan ORSEC spécial MTH à préparer et à mettre en exécution en cas d'épidémie ou menaces d'épidémies en associant l'ensemble des partenaires et services techniques concernés. 

    -Assister les comités locaux de lutte contre les MTH et organiser des rencontres au niveau des Dairates le mois de mai à l'effet d'arrêter le programme d'intervention durant la saison chaude et le mois de septembre pour évaluer les actions menées et étudier les problèmes rencontrés. 

    - Organiser des journées de formation, d'information et de sensibilisation au niveau de la wilaya, au profit des personnels concernés par les MTH et la lutte contre les zoonoses. 

    AU NIVEAU DES DAIRATES 

    - Consolider les travaux des Bureaux d'hygiène communale et intercommunale et les doter en moyens nécessaires. 

    - Evaluer les états de stocks et les besoins en matière de traitement et de désinfection des eaux et des conduites d'assainissement et d'évacuation. 

    - Organiser des réunions hebdomadaires au niveau de la Daïra avec les membres du comité local de lutte contre les MTH pour la prise de décision et la levée des contraintes. 

    - Préparer la saison estivale dès le début de l'année pour la réussite des actions entreprises au moment opportun. 

    AUX COMMUNES (TOUTES) 

    -Recenser et informatiser de façon exhaustive les ouvrages hydrauliques et points d'eaux à usage collectif gérés par les communes avec le mode de traitement réservé à chaque point ou ouvrage d'eau. 

    -Arrêter la carte des points noirs par localité (avec photos) et établir un plan d'intervention multisectoriel pour éradiquer ces points noirs. 

    -Mettre à jour le fichier des points d'eaux à usage collectif et l'informatiser. 

    -Mettre à jour le fichier des points d'eaux à usage individuel et à usage agricole et l'informatiser. 

    -Veiller au strict respect des normes techniques d'installation des canalisations de l'AEP et d'assainissement et prohiber l'emplacement de la conduite d'eaux usées au dessus de celle de l'AEP. 

    -Lancer une vaste opération de curage de nettoyage et de désinfection des ouvrages hydrauliques et des points d'eaux à usage collectif avant la saison chaude. 

    -Installer un périmètre de protection des ouvrages hydrauliques et points d'eaux à usage collectif pour éviter la souillure de la nappe d'eau et l'accès aux animaux. 

    -Procéder au curage et au nettoyage des oueds, souvent transformés en dépotoirs sauvages et points d'évacuations des eaux usées à l'origine de souillures des nappes d'eaux. 

    -Interdire formellement l'irrigation à partir des oueds où déversent les eaux usées et parfois transformés en décharges sauvages. 

    -Traiter les rejets finaux des eaux usées avant tout déversement à la mer et au niveau des plages. 

    -Mettre en place un stock de sécurité en produits de traitement des eaux, de désinfection, de dératisation, de démoustication et de lutte anti-larvaire. 

    -Redynamiser et renforcer les activités des bureaux d'hygiène communale et les assister en les dotant de moyens nécessaires pour atteindre leur objectif. 

    -Respecter les heures et les points de collectes des ordures ménagères et éliminer les décharges sauvages. 

    -Suivre l'exécution du programme arrêté par les différents comités de luttes avec le respect du calendrier et du plan des charges de ces comités communaux. 

    -Doter les ouvrages hydrauliques et les points d'eaux à usage collectif en Javellisations automatiques. 

    -Surchlorer les eaux de boisson au niveau des zones à risques et au niveau des zones endémiques. 

    -Veiller au suivi et à la concrétisation des séances de désinfections programmées au niveau des établissements recevant le public (Etablissements scolaires, bains, douches, hôtels -restaurants, cafétérias, terrains de camping, camps de toiles, etc.) 

    - Enfin, une vaste campagne de sensibilisation s'impose à tous les niveaux au profit de la population (établissements scolaires, centres d'information et maisons de jeunes -mosquées, associations, radio locale, presse écrite) 

    AUX COMMUNES COTIERES 

    -Veiller au strict respect des normes d'hygiène et de salubrité publique au niveau des plages par le renforcement et la consolidation des activités des différents comités et les bureaux d'hygiène des communes côtières. 

    -Interdire toute vente de produits alimentaires illicite et non autorisée 

    -Interdire également tout campement illicite et non autorisé par les instances concernées. 

    -Procéder à la fermeture immédiate de tout établissement qui ne répond pas aux normes d'hygiène et de salubrité publique. 

    -Multiplier les horaires et les points de collecte des ordures ménagères 

    -Réglementer les citernes prévues pour alimenter la population en eau potable munies d'une fiche technique du point d'eau d'alimentation. 

    -Se conformer aux recommandations des services techniques relatives à la prévention et la lutte contre les MTH, à l'hygiène, à la salubrité publique et à l'amélioration du cadre de vie du citoyen durant la saison estivale. 

    -Inviter les propriétaires des cabanons à traiter leurs puits individuels et à curer et désinfecter leurs fosses et lieux d'aisances. 

    -Enfin sensibiliser les estivants par le biais des comités et associations à s'intégrer au civisme pour une bonne hygiène et un environnement sain. 

    AU SECTEUR DE LA SANTE 

    -Mettre en place un dispositif de surveillance de chlorométrie et de recherches bactériologiques des eaux notamment au niveau des zones appelées à risque et au niveau des points noirs répertoriés. 

    -Elaborer un rapport circonstanciel spécifiant l'état d'hygiène et de salubrité publique par commune et par localité nécessitant une surveillance épidémiologique en mettant en exergue les zones à risques ; et à le transmettre au secrétariat du comité de wilaya pour exploitation et mesures à prendre dans le cadre de l'intersectorialité. 

    - Doter les structures sanitaires côtières en moyens humains ; matériels, et en médicaments d'urgences nécessaires durant toute la saison estivale. 

    -Eviter les ruptures de stocks en médicaments d'urgences, en réactifs et en produits de laboratoires (un stock de sécurité est exigé notamment durant la saison chaude). 

    -Doter le service infectieux en moyens humains, matériels, médicaments, réactifs et produits de désinfection avec un plan d'intervention en cas d'épidémie ou menace d'épidémie. 

    -Dégager une aile par Etablissement Public de Santé pour faire face à toute éventualité d'ordre épidémiologique ou intoxication alimentaire équipée en moyens nécessaires pour une prise en charge effective des malades entrants munie d'un ballot d'urgence de médicaments et autres produits utiles. 

    -Engager une enquête épidémiologique approfondie à la suite de toute déclaration de maladie ou cas de T.I.A. Collective (y compris pour les cas suspects). 

    -Vulgariser les différents programmes de prévention et de luttes au niveau des unités et structures de santé (programme de santé maternelle et infantile, l'alimentation et l'hygiène du nourrisson, lutte contre les diarrhées infantiles et le traitement des eaux au niveau domestique, etc.) 

    -Consolider la santé de proximité en milieu rural notamment l'éducation sanitaire et sociale (désignation d'équipes pluridisciplinaires de santé munies de médicaments d'urgences, vaccins, contraceptifs, etc). 

    A LA DIRECTION DU COMMERCE 

    -Recenser les établissements à caractère alimentaire et les lieux recevant le public pour un contrôle ininterrompu et permanent visant l'amélioration de la qualité des eaux, la prévention des intoxications alimentaires pour permettre une intervention rapide en cas de déclaration de cas. 

    - Renforcer le contrôle de la qualité des produits alimentaires et procéder à la fermeture de tout local présentant un danger pour la santé publique. 

    -inviter solennellement les propriétaires des établissements recevant le public à procéder à la désinfection de leurs établissements d'une façon périodique et à respecter les mesures élémentaires de l'hygiène et de sécurité en associant les directions et organismes concernés. 

    - Multiplier dans le cadre de l'intersectorialité les actions et les activités notamment avec les services de la santé, de la jeunesse, de l'environnement particulièrement durant la saison chaude et au moment des épidémies ou menaces d'épidémies. 

    - Organiser des rencontres pour la sensibilisation des intervenants notamment ceux des communes pour une prévention et une lutte contre les intoxications alimentaires et la sauvegarde de la santé des consommateurs. 

    A LA DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU 

    -Recenser et informatiser de façon exhaustive les ouvrages hydrauliques et points d'eau à usage collectif gérés par les services de l'hydraulique avec le mode de traitement réservé à chaque point ou ouvrage d'eau. 

    -Mise à jour de la carte des eaux de la wilaya. 

    -Etablir la carte des oueds traversant la wilaya. 

    -Veiller scrupuleusement à la stricte application des normes techniques lors des installations, réfections, ou aménagements des canalisations et des conduites d'eaux pour éviter les cross connexions et l'interférence des eaux. 

    -Interdire la pose de la conduite d'AEP sous les canalisations des eaux usées. 

    -Assister et conseiller les différents comités et les bureaux d'hygiène communale en matière de prévention et de lutte contre les MTH. 

    -Doter les grands ouvrages hydrauliques et les points d'eaux importants en Javellisations automatiques (les javellisations de fortune est à proscrire) 

    A L'A.D.E. 

    -Veiller scrupuleusement à la stricte application des normes techniques lors des installations, réfections, ou aménagements des canalisations et des conduites d'eaux pour éviter les cross connexions et l'interférence des eaux. 

    -Surchlorer les eaux destinées à la consommation au niveau des zones à risques et les localités nécessitant une surveillance continue. 

    -Procéder à la coupure immédiate de l'eau de boisson à la suite d'une suspicion d'interférence d'eaux (boisson et usée) et alimenter la population riveraine en eau par citernes appropriées et contrôlées. 

    -Programmer des opérations de désinfection des canalisations à la suite des travaux réalisés pour éviter la souillure de l'eau potable. 

    -Prévoir un stock de sécurité en matière de produits de traitement des eaux et de désinfection des canalisations. 

    -Réparer les fuites d'eaux de boisson pour éviter les interférences des eaux. 

    A L'OPGI 

    -Organiser des opérations de dératisation et de désinfection au niveau des caves des immeubles. 

    - Veiller en coordination avec les locataires ou copropriétaires des immeubles au nettoyage et à la désinfection des réservoirs d'eaux à usage domestique selon un calendrier d'intervention arrêté en commun accord. 

    -Réparer les fuites des immeubles particulièrement au niveau des caves afin d'éviter les interférences d'eaux, souvent origine de déclaration de maladies et à la pullulation et la multiplication de larves et de moustiques. 

    -Veiller à l'entretien et à l'embellissement des immeubles en coordination avec les comités des quartiers 

    -Intervenir dans l'immédiat en cas d'épidémie ou de menaces d'épidémie par la coupure de l'AEP et l'approvisionnement de la population par citernes appropriées et déclencher une enquête avec le concours des services de la santé et de la commune afin de découvrir les causes et intervenir dans l'immédiat. 

    -L'approvisionnement en eau se fera qu'après désinfection des conduites d'AEP 

    A LA DIRECTION DE L'AGRICULTURE 

    -Recenser de façon exhaustive les points d'eaux collectifs gérés par l'agriculture en mentionnant le débit et le mode de traitement de chaque point d'eau. 

    -Interdire l'irrigation des terrains agricoles avec les eaux usées. 

    -Détruire les cultures maraîchères (les crudités) irriguées avec les eaux usées avec le concours des services concernés et les services de sécurité. 

    -Recenser les points d'élevage des bovins en précisant les lieux d'élevage des vaches laitières pour la prévention et la lutte contre la Brucellose et avec une motion relative à l'état d'hygiène des lieux. 

    - Recenser le personnel en relation avec la traite des vaches en insistant sur la délivrance de certificats médicaux après une visite médicale et la copro-parasitologie des selles du personnel manipulateur. 

    A LA DIRECTION DE L'EDUCATION 

    -Prévoir des cycles de formation et de recyclage au profit du personnel enseignant sur la prévention et la lutte contre les maladies à transmission hydrique et les intoxications alimentaires collectives, base à enseigner aux élèves (cycle primaire). 

    -Organiser des rencontres de sensibilisation au profit des élèves scolarisés (ensemble des paliers) avec la collaboration du corps médical et para médical pour lutter contre les maladies et les fléaux sociaux. 

    -Organiser des opérations de nettoyage et de désinfection des réserves d'eaux installées au niveau des établissements scolaires. 

    -Respecter les normes d'hygiène et de salubrité publique au niveau des établissements scolaires (cantines scolaires - réfectoires - internats -Demi pension, etc.) 

    A LA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 

    -Promouvoir les actions de luttes et de prévention des maladies à transmission hydrique et les intoxications alimentaires collectives au niveau des lieux de rencontres de jeunes (Maisons de jeunes, Auberges, centres de vacances et de loisir pour jeunes, centres d'animations de jeunes) avec la collaboration des professionnels de santé. 

    -Veiller à la stricte application de la réglementation en matière de préparation d'ouverture et de contrôle au niveau des centres de vacances et de loisirs pour jeunes en impliquant l'ensemble des services techniques concernés de la wilaya. 

    -Inviter les médecins à jouer pleinement leur rôle au niveau des centres de vacances afin de prévenir les maladies et les intoxications alimentaires. 

    -Former les gestionnaires, les éducateurs et les moniteurs des centres de vacances en matière de prévention et de lutte contre les maladies et les fléaux sociaux. 

    A LA DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT 

    -Organiser des séminaires de formation au profit des élus locaux en matière de collecte, d'évacuation et de tri des ordures en général. 

    - Veiller à la stricte application de la réglementation concernant la sauvegarda et le maintien de la salubrité de l'environnement et à l'hygiène industrielle (la souillure de la nappe souterraine et la mer par les rejets industriels non recyclés) 

    A LA DIRECTION DU TOURISME 

    -Veiller à la stricte application de la réglementation portant sur l'implantation et la gestion des camps de toiles et de camping en associant les services techniques concernés de la wilaya. 

    -Veiller également à l'application des conseils techniques du personnel de la santé et autres services pour garantir l'hygiène et la sécurité au niveau de ces regroupements notamment durant la saison estivale. 

    - renforcer les sorties sur sites en commission de wilaya durant la saison estivale. 

    -En associant les Bureaux d'hygiène communale et sensibiliser les campeurs et les touristes à respecter les normes d'hygiène les plus élémentaires. 

    A LA DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE 

    - Préparer le plan ORSEC spécial MTH et l'actualiser en coordination et en collaboration avec l'ensemble des partenaires concernés par la prévention et la lutte contre les MTH. 

    - Assister les comités et les commissions de la wilaya en matière de conseils sur la sécurité notamment au niveau des campings (camps de toiles) pour lutter contre les accidents domestiques. 

    A LA DIRECTION DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET WAKFS 

    -Vulgarisation des opérations de prévention des maladies, de l'hygiène et de la salubrité publique et environnementale par le biais des Imams lors des causeries religieuses du vendredi. 
    avatar
    anya_anya

    Messages : 38
    Date d'inscription : 23/01/2014

    Re: La santé de proximité, dites vous ?

    Message par anya_anya le Mer Fév 05, 2014 12:14 am

    Pensez-vous que le secteur de la Santé se porte bien ?
    avatar
    dr issaad

    Messages : 102
    Date d'inscription : 22/01/2014

    Re: La santé de proximité, dites vous ?

    Message par dr issaad le Mer Fév 05, 2014 1:10 am

    Le moins qu’on puisse dire est que le système de santé algérien, tel qu’il est aujourd’hui, commence à montrer des signes évidents d’essoufflement. Dans l’imaginaire collectif, l’hôpital, quelle que soit sa dénomination, hospitalo-universitaire ou de santé publique, est devenu synonyme de mouroir. Lorsque, forcé, on s’y rend, la hantise de tout un chacun est de revenir chez soi, à sa famille et à ses amis, non « pas sur les pieds mais les pieds devant ». Cette dernière expression n’est point dictée par un pessimisme exagéré sur notre système de soin, caractérisé ces derniers temps par un mécontentement généralisé de tout le personnel y faisant partie, mais c’est celle que l’on entend souvent dans les salles d’attentes et les couloirs de nos infrastructures sanitaires. Mais cette image dévalorisante de l’hôpital (d’une façon générale) vu comme moribond, agonisant, par bon nombre d’algériennes et d’algériens exprime-t-elle vraiment la réalité ? Répondre par l’affirmative serait de l’ingratitude vis-à-vis d’un personnel tant médical que paramédical qui, malgré tout, essaie de répondre, par des moyens de diagnostic et thérapeutiques souvent limités, aux besoins de nombreux malades. En revanche, dire que tout va bien dans le meilleur des mondes serait considéré comme un mensonge grossier, une façon de cacher le soleil avec un tamis pour reprendre une expression typiquement algérienne. Certes, il y a beaucoup de carences, beaucoup d’insuffisances tant sur le plan humain qu’infrastructurel et matériel mais cet état de faits est possible d’être amélioré de façon substantielle pour peu qu’il y’ait une volonté politique de le faire.de revoir de fond en comble le fonctionnement de ce système, de répertorier ses failles et, in fine, de proposer une autre manière de gestion beaucoup plus efficace sur le plan médical et beaucoup plus rationnelle sur le plan économique. S’il est vrai que « la santé n’a pas de prix », il ne faut pas oublier non plus qu’elle a un coût.
    avatar
    Gladiator
    Admin

    Messages : 84
    Date d'inscription : 14/01/2014

    Re: La santé de proximité, dites vous ?

    Message par Gladiator le Mer Fév 05, 2014 7:27 pm

    Trés bonne reflexion que tu nous fais là.Je suis absolument d accord avec ce point de vue.
    Il ya de mauvaises habitudes qui ont été prises par tous les acteurs de la santé (directs ou indirects).
    Un travail de reflexion doit etre collectif (responsables de la santé et partenaires sociaux):les decisions de chamboulement ne doivent pas etre intempestives ou appliquées ,du jour au lendemain ,on nous "pond" un nouveau systeme de fonctionnement,et on espere des resultats positifs comme dans une loterie.

    Contenu sponsorisé

    Re: La santé de proximité, dites vous ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven Aoû 17, 2018 4:45 pm