EPSPBOUINAN

Forum de discussion et d'echanges d'idees du personnel de l'EPSP de Bouinan


    uds chirurgie dentaire

    Partagez
    avatar
    dr issaad

    Messages : 102
    Date d'inscription : 22/01/2014

    uds chirurgie dentaire

    Message par dr issaad le Lun Jan 27, 2014 3:54 am

    avatar
    dr issaad

    Messages : 102
    Date d'inscription : 22/01/2014

    CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N° 27 DU 30 DECEMBRE 2007 RELATIVE AUX ACTIONS A REALISER DURANT L’ANNEE SCOLAIRE 2007/2008 DANS LE CADRE DES PROGRAMMES NATIONAUX DE SANTE SCOLAIRE ET DE SANTE BUCCO-DENTAIRE EN MILIEU SCOLAIRE

    Message par dr issaad le Lun Jan 27, 2014 4:25 am

    République Algérienne Démocratique et Populaire 
     
     
    Ministère de la Santé Ministère de l’Education 
    de la Population et de Nationale 
    la Réforme Hospitalière 
     
     
     
    CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N° 27 DU 30 DECEMBRE 2007 RELATIVE AUX ACTIONS A 
     
    REALISER DURANT L’ANNEE SCOLAIRE 2007/2008 DANS LE CADRE DES PROGRAMMES 
     
    NATIONAUX DE SANTE SCOLAIRE ET DE SANTE BUCCO-DENTAIRE EN MILIEU SCOLAIRE 
     
     
     
    DESTINATAIRES : 
     
    - Madame et Messieurs les Directeurs de la Santé et de la Population des wilayas. 
    - Mesdames et Messieurs les Directeurs de l’Education des wilayas. 
    - Mesdames et Messieurs les Directeurs des Etablissements Publics de Santé de Proximité 
     
     
     
    La mise en œuvre du programme nationale de santé scolaire a enregistré des résultats 
    appréciables, compte tenu des effectifs d’élèves considérables et des moyens humains et 
    matériels mobilisés, sans pour autant atteindre pleinement les objectifs fixés par 
    l’Instruction Interministérielle du 11 Septembre 2005 et qui reste toujours en vigueur. 
     
    Il s’agit donc de mobiliser encore plus les équipes de santé scolaire, en étroite 
    collaboration avec les personnels des autres secteurs concernés notamment ceux de 
    l’Education Nationale et particulièrement dans les wilayas dont les indicateurs de la santé 
    scolaire restent en deçà de la pleine réalisation des objectifs, en vue de permettre le 
    passage à un stade qualitatif de la santé scolaire en répondant au mieux aux besoins de 
    santé des enfants et adolescents scolarisés. 
     
    Aussi, et afin de permettre une amélioration significative de la couverture sanitaire de la 
    population scolaire, il est donc nécessaire de mettre en œuvre à partir de cette année 
    scolaire les mesures énergiques et immédiates suivantes : 
     
    1. Assurer les visites médicales systématiques de dépistage pour l’ensemble des élèves 
    (classes cibles et classes intercalaires sans distinction) de la 1ère année primaire à la 
    3
    ème année secondaire. 
     
    Développer des actions de proximité en direction des élèves des établissements 
    scolaires des zones éparses et des zones sous desservies par la mise en place 
    d’équipes mobiles pour la couverture médicale et bucco-dentaire de l’ensemble des 
    élèves. 
     
    La couverture sanitaire doit également être assurée au sein des établissements 
    scolaires privés agréés par l’état ainsi qu’au niveau des écoles coraniques. 
     
    Par ailleurs il y a lieu d’insister sur le fait que tous les problèmes de santé identifiés, qui 
    en plus d’être notifiés sur les dossiers médico-scolaires des élèves, doivent également 
    être soigneusement reportés sur leurs carnets de santé respectifs. Pour cela il est 
    institué impérativement un carnet de santé pour chaque élève qui doit être présenté à 
    chaque visite médicale systématique, suivi, vaccination, consultation spécialisée, … 
     
     
      
     
    Les élèves n’ayant pas de carnet de santé pourront en disposer auprès de la structure 
    de santé la plus proche de leur lieu de résidence. 
     
    2. Demander à toutes les équipes de santé scolaire d’effectuer, à partir du mois de 
    Janvier 2008, un dépistage rigoureux de l’ensemble des enfants scolarisés de la 1ère
     
    année primaire à la 3ème année secondaire en vue d’identifier tous les cas de scoliose. 
     
    Les pathologies du rachis surviennent généralement en période pré-pubertaire et une 
    surveillance rigoureuse permet de dépister les déformations vertébrales et de corriger 
    suffisamment tôt un simple défaut postural. 
     
    Or, même si la couverture sanitaire en milieu scolaire permet habituellement un bon 
    dépistage, il est fort probable que beaucoup d’enfants passent au travers. Il est donc 
    important que les médecins de santé scolaire soient vigilants lors de l’examen des 
    enfants. 
     
    La scoliose qui est une des déformations de la colonne vertébrale entraîne une torsion 
    du rachis et une déformation du thorax, de l’abdomen et des zones paravertébrales. 
     
    Plus la scoliose est précoce, plus elle a des risques d’aggravation. Et les risques d’une 
    scoliose qui s’aggrave ne sont pas qu’esthétiques (‘’bosse’’) mais aussi fonctionnels 
    (déformation du tronc, surtout s’il existe déjà une invalidité), voire respiratoires (lorsque 
    la déformation du thorax est très importante). 
     
    Le diagnostic est clinique : il s’agit de rechercher une scoliose par l’inspection du dos 
    de l’enfant ou l’adolescent en position debout, pieds nus joints et torse dévêtu. Le 
    clinicien recherche une asymétrie du pli de taille ou une asymétrie des épaules. Il 
    demande ensuite au sujet de se pencher en avant les mains jointes, tête en bas et 
    jambes tendues pour rechercher lors du déroulement du rachis en vue tangentielle une 
    gibbosité dorsale (ou plus rarement lombaire) qui signe la scoliose. 
     
    L’examen est réalisé en position debout puis en position assise pour éviter le 
    déséquilibre qui pourrait être dû à une inégalité de longueur des membres inférieurs. 
     
    Et c’est dans le cadre de l’élaboration, par le Ministère de la Santé, de la Population et 
    de la Réforme Hospitalière, d’un programme de prise en charge de cette pathologie 
    qu’il a été décidé d’établir dans un premier temps un état des lieux précisant le nombre 
    exact des cas de scoliose en milieu scolaire. L’intérêt du dépistage d’une déviation 
    scoliotique est de permettre un traitement précoce. 
     
    Un rapport précisant le nombre de cas de scolioses par classe pédagogique et par 
    Etablissement Public de Santé de Proximité sera adressé mensuellement par les 
    Directions de Santé et de Population de wilaya à la Direction de la Prévention du 
    Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. 
     
    3. Assurer un suivi rigoureux des affections dépistées en accordant une attention 
    particulière aux maladies chroniques pour lesquelles il est nécessaire d’organiser et de 
    mettre en place des circuits ou filières de prise en charge spécialisées effectives. 
     
    4. Atteindre le taux de 100% pour la vaccination des élèves de la 1ère année Primaire, de 
    la 6ème année Fondamentale et de la 1ère année Secondaire. En s’assurant au 
    préalable de l’organisation du rattrapage de la vaccination des élèves qui n’auraient 
    pas été vaccinés durant l’année scolaire écoulée. 
     
     
     
     
     
     
      
     
    5. Veiller à la réalisation des contrôles d’hygiène et de salubrité de l’ensemble des 
    établissements scolaires avec une attention particulière accordée aux cantines 
    scolaires et à leurs personnels, aux internats, aux sanitaires ainsi qu’à la qualité de 
    l’eau potable du réseau d’approvisionnement ou au traitement de toute réserve à eau. 
     
    6. Accorder à l’éducation pour la santé une place privilégiée car elle va permettre aux 
    élèves, et à travers eux leur famille, d’acquérir des connaissances qui leur permettront 
    d’adopter des modes de vie propices à la santé. 
     
    Susciter également la création de ‘’Clubs de Santé‘’ dans les établissements scolaires 
    en vue de promouvoir l’éducation des élèves par leurs pairs. 
     
    7. Redynamiser la campagne de prévention du trachome en milieu scolaire dans les 
    wilayas du Sud qui concernera tous les élèves de la 1ère année primaire à la 4ème
     
    année moyenne et s’étalera jusqu’à Mars 2008 en s’assurant de la disponibilité de la 
    pommade ophtalmique (chlortétracycline 1% à usage préventif) et de l’implication des 
    enseignants pour l’application de la pommade aux élèves à raison d’une application 2 
    fois par jour pendant 3 jours consécutifs par mois pendant les 6 mois de la campagne. 
     
    8. Dans le cadre du programme national de santé bucco-dentaire en milieu scolaire, 
    veiller à l’amélioration, par les chirurgiens dentistes exerçant en santé scolaire, de la 
    couverture à 100 % par les visites systématiques de dépistage. 
     
    Le suivi et la prise en charge des affections bucco-dentaires dépistées devront être 
    assurés, par les chirurgiens dentistes de santé scolaire sur les fauteuils dentaires 
    fonctionnels des UDS et à défaut sur ceux des structures de santé notamment les 
    Lundi et Jeudi après midi ainsi que pendant les vacances scolaires. 
     
    Veiller à la mise en œuvre effective dans les zones concernées du “programme fluor” 
    qui consiste en l’administration quotidienne de comprimés de fluorure de sodium et 
    ciblera, pour l’année scolaire 2007/2008, les élèves des 1ère, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème
     
    Années Primaires, tout en signalant que l’administration des comprimés de fluorure de 
    sodium dosés à 0,75 mg est destinée aux élèves de la 1ère Année Primaire ainsi qu’à 
    ceux de l’enseignement préscolaire dont le poids n’a pas encore atteint 20 kg. 
     
    Renforcer les séances d’éducation sanitaire sur la santé bucco-dentaire par le 
    brossage des dents au profit de tous les élèves et développer également des actions 
    de communication sociale pour la sensibilisation des parents sur l’intérêt de la 
    supplémentation en fluor pour la prévention de la carie dentaire. 
     
    9. Assurer la disponibilité des produits et consommables nécessaires aux activités des 
    équipes de santé scolaire : 
     
    - vaccins D.T adulte et pédiatrique, anti-Poliomyélitique, anti-Rougeoleux et BCG, 
    - médicaments pour le traitement de la gale, des pédiculoses, des teignes et pour 
    les suites de rhumatisme articulaire aigu, 
    - Instrumentation et consommables de chirurgie dentaire, 
    - pommade ophtalmique (chlortétracycline 1% à usage préventif) pour la prévention 
    du trachome en milieu scolaire dans les wilayas du Sud. 
     
     
     
     
     
     
     
      
     
    10. Procéder au renforcement des équipes de santé scolaire incomplètement constituées 
    par : 
     
    - un redéploiement des médecins, chirurgiens dentistes, psychologues et paramédicaux 
    de santé scolaire assurant déjà la couverture des élèves au niveau des Unités de 
    Dépistage et de Suivi (U.D.S). Evidemment, ce redéploiement ne devra en aucun cas 
    perturber les activités programmées pour l’année scolaire en cours mais il visera 
    particulièrement à combler les insuffisances en moyens humains des U.D.S qui en sont 
    dépourvues. 
     
    - le recrutement, si nécessaire, de nouveaux personnels (médecins, chirurgiens 
    dentistes, psychologues et paramédicaux) à affecter aux activités de santé scolaire. 
     
    Nous attachons une grande importance à l’application et au suivi rigoureux de ces 
    directives qui visent à consolider et renforcer les programmes nationaux de santé scolaire 
    et de santé bucco-dentaire en milieu scolaire. 
     
     
    Le Ministre de la Santé Le Ministre de l’Education 
    de la Population et de Nationale 
    la Réforme Hospitalière

      La date/heure actuelle est Lun Déc 11, 2017 5:22 am