EPSPBOUINAN

Forum de discussion et d'echanges d'idees du personnel de l'EPSP de Bouinan


    Travail de fin d'étude (TFE)

    Partagez
    avatar
    princedz

    Messages : 95
    Date d'inscription : 26/01/2014

    Travail de fin d'étude (TFE)

    Message par princedz le Mer Jan 29, 2014 3:15 pm

    Travail de fin d'étude (TFE)


    TFE - Stress, prise en soins et urgences


    001


    En juillet 2013, Charlotte Lepretre, étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier d'Arras (promotion 2010-2013) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Concilier stress et prise en soins d'un patient chez les infirmiers urgentistes ».



    TFE - Gérer le stress lors d'une prise en soins en urgence


    Charlotte Lepretre débute ainsi son travail de recherche : « Au Vème siècle avant Jésus-Christ, Hippocrate conseillait aux médecins de toujours avoir sur eux une trousse sous la main pour donner  les premiers soins aux blessés. Plusieurs siècles plus tard, la médecine d'urgence a gardé ce principe puisque aujourd'hui, les premiers secours apportés aux personnes sont toujours fondés sur l'immédiateté, la rapidité de l'assistance aux personnes tout en faisant face à l'imprévu de la situation.
    L'urgence est un terme, un mot, une notion qui peut faire peur à certains et en intéresser d'autres. Pour autant, tous seront d'accord pour dire que l'accès aux soins d'urgence est essentiel à la société d'aujourd'hui. Le recours à ce service est en pleine croissance, les soins effectués sont de plus en plus pointus, les examens réalisés de plus en plus à la pointe de la technologie. En somme, le service d'urgence se perfectionne de jour en jour afin de répondre aux attentes de la population.
    Pourtant, le personnel exerçant dans ce type de service reste le même : des médecins urgentistes, des infirmiers et aide-soignants diplômés d'état, avec pour unique objectif l'amélioration de l'état de santé des patients.
    J'ai choisi d'aborder ce thème car ce milieu m'intéresse. En effet, je me suis souvent questionnée sur le personnel, leurs conditions de travail, les différentes prises en soins… Quand j'étais plus jeune, j'espérais qu'un jour, je serais à leur place. Cette ambition a peu à peu pris sa place tout au long de ma formation. J'ai donc décidé d'aborder le thème du stress des infirmiers aux urgences, car c'est une notion par laquelle je me sens concernée et il me semble intéressant de l'étudier.
    J'aborderai ce mémoire par mes situations d'appel, bases m'ayant servi à l'élaboration de mon questionnement. J'exposerai ensuite dans une première partie le fruit de mes recherches exploratoires, d'abord théoriques puis empiriques. Puis, je définirai au travers du cadre contextuel la notion de l'urgence, ainsi que le personnel infirmier gravitant au sein de ce service. J'évoquerai également le concept de stress, qui peut - nous le verrons au fil de ce travail - être un élément perturbateur lors de la prise en soins d'un patient. Je présenterai ensuite le concept de relation d'aide, qui peut parfois être amputé, et tenterai d'exposer les stratégies permettant aux soignants d'aborder leur travail dans les meilleures conditions possibles. Cela me permettra de vous exposer mon hypothèse de travail. Dans une deuxième partie, j'analyserai les enquêtes effectuées sur le terrain afin d'infirmer ou de confirmer l'hypothèse de départ.
    Il est clair que le stress fait partie du quotidien de ces infirmières et infirmiers, les urgences vitales étant les situations les plus citées comme élément facteur de tension. Mes analyses démontrent que les infirmiers, conscients de leur état, déploient des stratégies afin de faire face au stress. En effet, le stress ressenti par les soignants engendre un risque d'erreurs, d'inattention, diminuant la qualité de  prise en soins du patient. De ce fait, la capacité relationnelle du soignant est diminuée et le patient n’apparaît plus que comme un élément « technique ». Les infirmiers utilisent donc de façon quasi quotidienne des méthodes leur permettant de réduire la ou les sources de stress : ces stratégies leur permettent de se concentrer afin d'obtenir une prise en soins la plus globale possible. Le travail en équipe et l'expérience des uns et des autres permettent aux soignants de se rassurer, en plus des autres méthodes telles que la respiration ou l'analyse rapide des compétences possédées. »

    [center]Lire le TFE « Concilier stress et prise en soins d'un patient chez les infirmiers urgentistes »
    [/center]
    avatar
    princedz

    Messages : 95
    Date d'inscription : 26/01/2014

    Re: Travail de fin d'étude (TFE)

    Message par princedz le Mer Jan 29, 2014 3:19 pm

    002

    L’encadrement, vecteur de construction de l’identité professionnelle de l’infirmier

    En avril 2013, Gauvain Santo, alors étudiant à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU de Nantes (promotion 2010-2013), soutenait avec succès son travail de fin d’études sur le thème « L’encadrement, vecteur de construction de l’identité professionnelle de l’infirmier ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.



    Lire le TFE - PDF


    avatar
    princedz

    Messages : 95
    Date d'inscription : 26/01/2014

    Re: Travail de fin d'étude (TFE)

    Message par princedz le Mer Jan 29, 2014 3:24 pm

    003

    TFE - Stress organisationnel et qualité des soins

    En juin 2013, Perrine  Dietrich, alors étudiante à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers - Hôpitaux civils de Colmar (promotion 2010-2013), soutenait avec succès son travail de fin d’études sur le thème « Comprendre l’impact du stress organisationnel sur la qualité des soins infirmiers ».



    Un travail de recherche qui vise à améliorer la qualité des soins par une meilleure gestion du stress

    Perrine  Dietrich débute ainsi son travail de recherche : « Dès le début de ma formation, j’ai attaché une grande importance à la qualité des soins que je prodiguais, veillant à respecter scrupuleusement les protocoles. Cependant, j’ai compris au fil des enseignements théoriques et des différents stages, que la qualité d’un soin ne se résumait pas en la pure application d’un protocole, mais comprenait d’autres critères importants tant pour le soignant que pour le patient, en fonction de leurs valeurs personnelles, de leur histoire, et de leurs besoins.
    A l’heure où les patients sont considérés comme des « clients » qui payent pour avoir droit à des prestations, la qualité devient un concept central dans la prise en charge. Un enseignement portant sur la qualité des soins et l’analyse de la pratique professionnelle est d’ailleurs dispensé durant le semestre 6, preuve que l’infirmière doit constamment analyser et réajuster sa pratique pour parvenir à une qualité optimale pour le patient. L’analyse de la pratique professionnelle est également une compétence qui doit être validée durant la formation pour prétendre à l’obtention du Diplôme d’Etat d’Infirmier. Or, dans notre pratique courante, plusieurs choses peuvent faire obstacle à cette qualité, tels qu’une insuffisance d’effectifs, des locaux inadaptés, un manque de moyens... ou encore le stress des soignant, à l’origine de nombreux problèmes tant sur le plan humain que sur les plan social ou économique.
    Au travers de ce mémoire de fin d’études, j’ai souhaité mettre en exergue l’impact que peut avoir le stress des infirmiers sur la qualité d’un soin. J’ai voulu développer les caractéristiques du stress, et en particulier du stress organisationnel. J’ai également souhaité travailler les différents aspects de la qualité que je vous détaillerai au fur et à mesure dans mon cadre conceptuel. Pour ce faire, je suis partie d’une situation vécue en stage, qui m’a fait prendre conscience que le stress était présent au quotidien pour les soignants, et m’a amenée à m’interroger sur les conséquences que pouvait avoir ce stress dans la pratique infirmière, en particulier auprès des patients.
    Dans un premier temps, j’exposerai ma problématique et la démarche qui m’a amenée à me poser une question de recherche. Ensuite, je développerai les concepts de stress et de qualité des soins, ainsi que quelques notions sur le prélèvement sanguin veineux puisque c’est sur ce soin précis que j’ai choisi de cibler ma recherche. Puis j’expliquerai les étapes de ma recherche, et l’analyse réalisée en lien avec mon cadre conceptuel. Enfin, j’expliquerai les difficultés auxquelles j’ai du faire face dans la réalisation de ce travail, et les réajustements que j’ai du apporter. Pour terminer, j’exposerai dans la partie finale les conclusions de ma recherche, ses limites mais aussi les poursuites qui pourraient lui être données. »Et de conclure : « ce travail m’a permis de me rendre compte à quel point la dimension relationnelle était importante pour dispenser des soins de qualité. Aussi, je mesure à présent l’importance d’apprendre à gérer mon stress et mes émotions afin de toujours être disponible pour cette relation, déterminant essentiel de la qualité des soins infirmiers. »


    [center]Lire le TFE « Stress organisationnel et qualité des soins
    »
    [/center]
    avatar
    dr issaad

    Messages : 102
    Date d'inscription : 22/01/2014

    Re: Travail de fin d'étude (TFE)

    Message par dr issaad le Mer Jan 29, 2014 11:18 pm

    good

    Contenu sponsorisé

    Re: Travail de fin d'étude (TFE)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer Sep 20, 2017 11:01 pm