EPSPBOUINAN

Forum de discussion et d'echanges d'idees du personnel de l'EPSP de Bouinan


    Bouteflika met fin au suspense et fait annoncer par Sellal sa candidature pour un quatrième mandat

    Partagez
    avatar
    anya_anya

    Messages : 38
    Date d'inscription : 23/01/2014

    Bouteflika met fin au suspense et fait annoncer par Sellal sa candidature pour un quatrième mandat

    Message par anya_anya le Sam Fév 22, 2014 10:24 pm




    Le président Bouteflika, qui a pendant plusieurs mois entretenu un suspens, voire même un mystère sur son intention de briguer ou non un quatrième mandat, a enfin révélé son choix. Il sera bel et bien candidat à sa propre succession pour un quatrième mandat présidentiel.

    Algérie1 avait donné cette information en exclusivité, il y a plus d’un mois. Et c’est Abdelmalek Sellal qui a donné aujourd’hui l’information à Oran où il présidait la Conférence africaine sur l’économie. « Je vous annonce aujourd’hui la candidature du Président de la République Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle du 17 avril prochain », a t-il déclaré lors d’un point de presse.

    Cette annonce sera confortée quelques instants après par un communiqué de la Présidence de la république selon lequel le président Abdelaziz Bouteflika, a fait procéder au dépôt de sa lettre d’intention et au retrait, auprès du ministère de l’Intérieur, des formulaires de souscription de signature individuelle pour les candidats à l’élection présidentielle.

    Dans les milieux médiatiques algérois des informations non confirmées font état d’un communiqué du président qui sera lu ce soir au JT de vingt heures, d’autres évoquent le même communiqué, mais qui sera lu lors de la tripartite (Gouvernement-UGTA-Patronnât) qui aura lieu dimanche à l’hôtel Aurassi. Mais à la limite tout cela n’est désormais que formalité, dans la mesure où le choix après avoir été acté, est désormais fait. Bouteflika sera candidat pour un quatrième mandat.

    les prémices de cette candidature étaient dans l’air ces derniers jours, puisqu’il a lui même évoqué cette Election dans son message à l’occasion de la journée nationale du Chahid, mais aussi dans l’instruction adressée au Premier ministre et aux Walis dans laquelle il a rappelé à l’administration son obligation de neutralité à l’égard des candidats.

    Mais bien avant, les trois Amar, Saâdani, Benyounés et Ghoul, puis Abdelkader Bensalah se sont relayés pour accréditer la candidature de Bouteflika. Sellal, à travers ses tournées dans les wilayas du pays, n’a eu de cesse lui aussi, de faire le promotion de la candidature du chef de l’Etat en l’appuyant sur les réalisations socio-économiques enregistrées au cours des trois mandats précédents.

    Si le suspens est désormais levé sur la candidature de Bouteflika, les questions sur sa capacité à mener une campagne électorale, qui reste une épreuve physique sont plus que jamais posés. Comment peut-il sillonner le pays pour porter son message, alors que depuis son retour de France, il s’est astreint rigoureusement à une activité à minima.

    A part ses audiences à sa résidence de Zeralda, appuyées par des images traitées de l’ETNV point d’activité du président Bouteflika depuis des mois. « Même s’il n’est pas tout a fait remis physiquement (suite à son AVC dont il avait été victime le 27 avril 2012) je puis vous assurer qu’il jouit de toutes ses capacités mentales et intellectuelles et puis une campagne électorale, c’est un travail de toute une équipe », a répondu Sella à un journaliste qui l’interpellait justement sur le capacité du président à mener campagne.

    Mais au delà de la campagne électorale, qui sera menée par les partis présidentiels (FLN-RND-TAJ-MPA) Abdelaziz Bouteflika aura-t-il la force de présider pendant encore cinq ans aux destinées d’un pays comme l’Algérie dans un contexte interne et externe loin d’être apaisés ?

      La date/heure actuelle est Lun Déc 11, 2017 5:22 am